Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

RIO DE JANEIRO - La sélection olympique algérienne de football quitte le tournoi olympique de Rio de Janeiro par la petite porte avant même le troisième match contre le Portugal, après la seconde défaite de suite face à l’Argentine (1-2), dimanche soir au stade Joao-Havelange pour le compte de la deuxième journée de compétition (groupe D).

Dos au mur après son premier et inattendu échec devant le Honduras (2-3), l’équipe algérienne malgré une prestation nettement meilleure contre l’Argentine, n’a pas réussi à éviter la défaite, synonyme d’élimination précoce du tournoi.

Evoluant avec le même onze de départ que contre le Honduras, à une exception près, les hommes de Pierre-André Schürmann ont certes mené la vie dure aux Argentins mais sans jamais réussir à faire la différence même en jouant en supériorité numérique suite à l’expulsion du défenseur et capitaine Victor Cuesta (45e+3) pour cumul de cartons.

Bounedjah rate le tournant du match

Mieux inspirés que les Argentins qui jouaient la peur au ventre devant des supporters brésiliens hostiles et acquis à la cause algérienne, les coéquipiers du capitaine Demmou se sont créé quelques opportunités de marquer ce premier but qui aurait pu libérer l’équipe, notamment sur l’action de Baghdad Bounedjah juste avant la pause.

Bien lancé dans le dos de la défense argentine, l’attaquant d’Al-Sadd du Qatar a perdu son face-à-face avec le gardien argentin Rulli Geronimo.

"Si Baghdad avait réussi son lob, le match aurait eu une autre tournure d’autant qu’on jouait les ultimes secondes de la première période. C’est vraiment très frustrant, mais c’est le football", a regretté le coach suisse.

A l’inverse des Algériens, les Argentins ont concrétisé leur première réelle occasion de but dès l’entame de la seconde période, profitant d’une mésentente de l’axe central de la défense et d'une sortie mal inspirée du gardien Chaâl dans les pieds d'Angel Correa.

"C’est un but qui ne devait pas arriver. Nous avons discuté de ces situations avant le match, malheureusement les joueurs n’ont pas retenu les leçons, c’est rageant de prendre un but comme ça", a confié Schürmann en conférence de presse.

Nullement affectés par cette réalisation, les Algériens ont trouvé les ressources nécessaires pour égaliser par l’excellent Bendebka dont c’est le second but dans le tournoi après un mouvement collectif qui a pris de vitesse la défense adverse à l’heure de jeu.

Alors qu’on pensait que l’équipe allait enfin parvenir à faire la différence tant elle tenait bien en main la rencontre, l’expulsion du défenseur Ayoub Abdellaoui, cinq minutes après l’égalisation, est venue remettre tout en cause.

"Sur l’action, je ne sais pas s’il méritait un second carton jaune, mais c’est clair que dans de telles rencontres, il faut se contrôler, c’est de l’émotionnel chez les joueurs algériens que j’ai découvert à mon arrivée en Algérie. Il faut savoir gérer cet aspect", a expliqué le coach helvétique.

Pour le meneur de jeu de la sélection algérienne Sofiane Bendebka, l’une des rares satisfactions de ce tournoi, l’Algérie a réalisé un bon match et ne méritait pas de perdre.

"Nous avons montré un beau visage et avec un peu de chance on aurait pu décrocher au moins le nul. Les Argentins se sont imposés grâce à leur expérience dans les grandes compétitions. L’Argentine est une habituée des podiums olympiques, même en infériorité numérique elle a bien géré le match", a estimé le joueur du NA Hussein-Dey.

Un dernier match pour sauver l’honneur

Avec deux défaites en autant de rencontres, l’équipe algérienne est officiellement éliminée du tournoi, mais il reste une troisième et ultime rencontre qu’il faut disputer contre le leader du groupe, le Portugal, mercredi à Belo Horizonte. Un match extrêmement difficile contre la meilleure équipe du groupe.

Pour le coach des Verts, la rencontre contre le Portugal sera préparée sérieusement, c’"est en quelque sorte un bonus". Ce sera l’occasion pour certains joueurs d’avoir du temps de jeu.

"Nous avons des blessés et des suspendus, il faut donner du temps de jeu aux autres joueurs du groupe. Nous allons essayer de réussir le meilleur résultat possible", a-t-il souligné.

Pour le gardien Chaâl, très critiqué lors de ce tournoi, la dernière rencontre contre le Portugal est une autre occasion pour les joueurs locaux de se mesurer au niveau mondial. "Le tournoi olympique est le rêve de tout un joueur, c’est le haut niveau. Le dernier match contre le Portugal sera une autre occasion de jouer contre une grande équipe, c’est très bénéfique pour nous", a-t-il assuré.APS